Vendredi soir 20 heures le groupe de l'atelier d'écriture à repris sa route. Ce n'est pas celui auquel j'avais participé il y a déjà deux ans, car à cette époque je m'étais inscrit pour me faire une idée de ce que pouvait être ce type d'atelier et surtout pour savoir personnellement où j'en étais.

Suite à cette expérience j'avais décidé de ne pas recommencer me disant que je ne pourrais plus guère évoluer. J'avais donc perdu tout contact et surtout n'avait nullement l'intention de recommencer ce type d'expérience, préférant me tourner vers d'autres projets.

Dernièrement je reçois un mail m'indiquant qu'un nouvel atelier reprendra prochainement et l'on me proposait d'y participer. Malgré un certain manque de chaleur à reprendre ce type d'expérience, mais sachant qui serait l'organisatrice, j'ai accepté l'invitation. Ce qui fait que je me suis une nouvelle fols retrouvé devant une feuille blanche en compagnie d'autres personnes ressentant le même besoin de partager par l'écrit.

Les deux heures se sont passées à une vitesse surprenante. Dans son système de fonctionnement Je ne peux pas dire que cet atelier soit tellement différent que celui auquel j'avais participer, car chaque atelier fonctionne sur le même modèle. Pourtant la manière de présenter les sujets apportait dans le déroulement une motivation un souffle de vie positif. Plusieurs travaux en communs ont permis malgré les différentes mentalités de saisir que le groupe arriverait à s'unifier et à composer si ce n'est créer de la matière intéressante.

L'atelier d'écriture très certainement peut conduire à faire une nouvelle de quelques pages mais j'ai compris que son rôle est tout autre que la composition livresque, il conduit à réfléchir puis à retranscrire, suite à une consigne donnée par l'animatrice du groupe. Il doit permettre à libérer la pensée à la développer rapidement dans le style d'une écriture automatique, puis de la lire à haute voix aux autres participants. Le jugement ne rentrant pas en ligne de compte lors de la lecture des textes.

voilà ma première réaction; peut-être que les autres membres ressentent cela différemment. Il est vrai aussi que je ne suis pas dans la même disposition, par contre l'apréhension d'écrire est plus forte, je n'ai plus la même assurance de me jeter à l'eau comme il y a deux ans. Il est vrai aussi qu'en deux ans de temps ma vie à changée et qu'en définitive je n'ai pas grand chose à dire d'intéressant dans mes développements sur le papier. Mais comme le groupe est sympa, motivé et bien je passerai outre et je m'appliquerai sur la feuille blanche qui malgré tout se couvrira de caractères et qui sait si de temps à autre, je ne vous glisserais pas ici un petit texte.^^